La capitale française ne dérogera pas à son statut, tant prisé, de ville romantique. C'est assumé et revendiqué, alors autant en profiter.

1
curseur
2
curseur
3
curseur
4
curseur
5
curseur
6
curseur
7
curseur
illu point 1
Badiner près de la cheminée
Il y a d'abord la verrière, fier héritage de notre cher Gustave Eiffel. Ensuite, les canapés moelleux, d'où il est quasi impossible de s'extraire une fois installé. Puis, les boiseries et la lumière tamisée, qui font du zèle. Et enfin, crépitante et ardente, la cheminée, symbole Ô combien romantique. Idéal pour susurrer vos secrets autour d'un tea-time sucré ou pour un dîner enflammé, arrosé de coquillettes aux truffes mijotées par le chef Patrick Charvet.

A la chinoiserie du Hyatt Paris Madeleine,
près de la cheminée.
24 Boulevard Malesherbes, Paris, France, 75008
illu point 2
Trouver refuge dans un chalet
Dans la cour du Park Hyatt Paris Vendôme, à l'abri des regards indiscrets, un chalet montagnard a planté des bâtons sur la terrasse d'hiver. Entre lanternes, boiseries et fourrures blanches abandonnées sur les fauteuils, l'intimité est jalousement entretenue. De quoi frémir à deux, sous quelques flocons égarés dans Paris. Ici, pas de glissade mais un dîner au sommet mitonné par le chef étoilé Jean-François Rouquette : volaille cocotte, raclette de fromage, charcuterie des Alpes... Et plus si affinités.

Terrasse d'hiver, Chalet Fleurier, Park Hyatt Paris Vendôme, jusqu'au 1er mars 2015.
Chalet privatisable (jusqu'à 8 convives)
5, rue de la Paix, Paris 2. Réservation obligatoire au 01 58 71 10 60
illu point 3
Provoquer un baiser sous une porte cochère
Paris en regorge. De très grandes, de toutes petites, en friches, patinées, rénovées, exposées ou planquées... Les portes cochères sont à la capitale, ce que les taxis jaunes sont à NYC : une marque de fabrique. Indénombrables, certaines en valent pourtant le détour. Faufilez-vous rue de l'Université et profitez de l'entrée imposante du numéro 51. Les bancs de pierre symétriques et le renfoncement de la lourde porte bleu roi en bois, en font la plus belle porte cochère de Paris pour voler un baiser. Il faut bien entretenir les clichés...

Sous la porte cochère de l'hôtel particulier,
51 rue de l'Université, Paris 6e.
illu point 4
Jouer les sentimentaux dans la salle 48 du Louvre
Roucouler ? C'est d'accord. Mais roucouler au musée, c'est encore mieux. Filez à deux dans la salle 48 du Louvre et postez-vous devant "Le Verrou" de Fragonard. Impossible de passer à côté de l'émotion de l'étreinte représentée. Et pour vous mettre d'humeur mielleuse, méditez sur le commentaire suivant de l'historien d'art Daniel Arasse : "Un jeune homme enlace une jeune fille pour la mettre ensuite sur le lit, et cet 'ensuite' est déjà là, dans cette deuxième partie du tableau faite uniquement de plis, de draps, de froissures.". On ne badine pas avec Fragonard.

Le Verrou de Fragonard,
salle 48 du Louvre,
Département Peinture Française.
illu point 5
Batifoler dans le jardin d'un écrivain
Dans la liste des musées oubliés, celui de Balzac vous garantit un luxe de tranquillité. Et pour cause, calfeutré dans le 16ème arrondissement parisien, l'ex maison en rez-de-jardin de l'écrivain fait bande à part. C'est son jardin qui se distingue : éclipsé du tumulte de la ville, pas immense, mais charmant à souhait. Après avoir flâné entre les haies et les rosiers, on s'installe sur un banc blanc. Et là, le temps s'arrête, pendant que l'Histoire, elle, continue de faire un bout de chemin.

La maison de Balzac, 47 rue Rayounard, 75016
Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h
illu point 6
Siroter une citronnade sur une terrasse planquée
Le nom du lieu parle pour lui-même. Accolée à la maison de l'artiste peintre Ary Scheffer, transformée en musée, une serre fait jaser les plus romantiques. A l'intérieur s'y cache un salon de thé qui convoite de beaux végétaux. A l'extérieur, sur la cour pavée et sous des arbres centenaires, quelques tables et chaises en fer forgé prennent leur dose de rayon de soleil pour la journée. Prenez place près des rosiers, les effluves vagabondent et votre limonade rayonne. Les campanules et clématites sont aussi de la partie, histoire d'assumer pleinement le côté romantique de cette halte bucolique. Tchin.

Accès par le Musée de la Vie Romantique au 16 rue Chaptal, Paris 9
Ouvert de mi-mars à mi-octobre du mardi au dimanche, de 10h à 18h
illu point 7
Provoquer un vertige amoureux
Là haut perché dans une tour d'ivoire au 34ème étage, le temps se suspend en attendant que les glaçons de votre cocktails s'évanouissent. L'appel du vide, un vertige ? En bas, Paris s'agite et s'affole. Rapprochez-vous encore un peu des vitres, le coucher de soleil ne devrait plus tarder. Et voilà que l'astre se faufile derrière la Tour Eiffel, glisse lentement au dessus des toits de Paris et s'endort paisiblement aux côtés de la Défense... Bref, mais mémorable.

Bar La Vue, au Hyatt Regency Paris Etoile
3, Place du Général Kœnig
Paris, France, 75017
Ouvert du dimanche au mercredi de 17h à 1h et du jeudi au samedi de 17h à 2h.